#

Fumer du Chica serait synonyme de s’exposer aux métaux lourds

La chicha, ce stupéfiant tiré du chanvre indien aurait les mêmes effets que la cigarette électronique du fait qu’il soit cancérigène. Les fumeurs de chicha s’exposent à des métaux lourds tels que le plomb, l’uranium et le nickel, sans parler de la nicotine de tabac qu’il contient. Ce cocktail aux goûts sucrés a effectivement des effets nocifs sur l’organisme humain. D’ailleurs, la revue scientifique BMC Public Health vient de publier des données alarmantes concernant la consommation de chicha.

Les bars à chicha ont gagné en popularité depuis quelques temps, pourtant, ils représentent de véritables dangers pour la santé. C’est justement pour cette raison que des chercheurs jordaniens ont mis en garde les fumeurs potentiels sur des sites de santé comme Top Santé et Pourquoi docteur.

Une mise en garde pour les fumeurs de chicha

chicha100cigarettes

« Nous devons attirer l’attention des populations sur le fait que la chicha n’est pas inoffensive » souligne le docteur Akeel-A-Kazwini, l’auteur de l’étude en personne. « L’eau qui est dans le réservoir ne sert absolument pas à filtrer la fumée, mais juste à la refroidir. Et les arômes ne doivent pas masquer la présence de tabac » ajoute-t-il. En outre, un mélange de tabac pour chicha pèse 10 grammes en moyenne, soit, l’équivalent de 10 cigarettes. A cela s’ajoute la forte dose de métaux lourds que renferme le tabac.

Une dose inquiétante de métaux lourds

muslim-forbidden-from-smoking-shisha-600x449

Etant donné que le chicha se prépare avec du tabac acheté sur un marché local, l’équipe de chercheurs a tenu à analyser quatre échantillons de tabac pour mener leur expérience. De cette façon, ils ont constaté une dose inquiétante de métaux lourds dont l’uranium, le chrome, le plomb et le nickel. Ainsi, en consommant du chicha pendant une heure, le fumeur inhale 26 fois la dose maximale quotidienne d’uranium recommandée par l’OMS. En outre, les métaux lourds sont en mesure de provoquer des cancers de la tête, du cou et bien d’autres maladies chroniques sur le long terme.

Laisser un commentaire