#

L’argent serait-il une valeur refuge ?

L’argent est à la fête, tout comme l’or qui jouit un mouvement haussier continu. Bien qu’il soit qualifié comme étant l’or du pauvre pour certains, l’argent a tout d’une valeur refuge. En tant que métal précieux, c’est un actif intéressant qui profite de la défiance des investisseurs envers les actifs les plus risqués. Autrement dit, il représente un risque comme tout autre actif, mais du moins, il a un statut de valeur refuge après l’or. La semaine passée, il a terminé à 19,72 dollars contre 19,24 dollars il y a sept jours, sans parler de sa hausse spectaculaire en début de semaine qui a bondi près de 19% par rapport à la semaine d’avant.

L’once d’argent dépasse les 21 dollars

entretien-pieces-monnaie-comptoir-achat-or-et-argent-300x200

Depuis quelques temps, les métaux précieux ont retrouvé leur éclat, ce qui n’a rien d’impressionnant suite au référendum du Brexit. Au même titre que l’or, l’argent a progressé à la bourse. En outre, il était à son apogée la semaine dernière dès l’ouverture en dépassant les 21 dollars l’once tandis que l’or se situait aux alentours de 1300 dollars. Plus précisément, le métal gris s’affichait jusqu’à 21,14 dollars lundi, soit, un plus haut depuis le 18 juillet 2014. Et pourtant, aucune nouvelle n’expliquait une telle hausse prononcée selon des experts des métaux précieux. Ainsi, ceux qui ont misé sur l’argent ont pu gagner entre 20 à 22% le 04 juillet. Mieux encore pour les plus audacieux qui se sont positionnés sur les sociétés minières dédiées telles que Pan American Silver, First Majestic et Fresnillo avec des gains respectifs de 22%, 57% et 62%.

Des cours élevés en perspective

Angathi-03

 

Tout compte fait, le métal précieux conserve un fort potentiel à moyen terme, notamment en cas de nouvelles turbulences sur le secteur bancaire. D’un point de vue de l’analyse technique, le retour de l’once entre 17,60-18,60 dollars serait une belle occasion pour se placer sur l’argent ou se renforcer. D’après un expert de la banque SBA, un franchissement de 21,57 dollars favoriserait le ralliement d’une résistance de 23,80 dollars, voire même celle de 25,60 dollars. Un autre analyste de chez Aurel BGC prévoit encore mieux à 26 dollars l’once permettant de faire 40% de gains pour un achat vers 18,50 dollars.

Laisser un commentaire