#

Le plomb viendrait-il de Saturne ?

Classé dans la famille des cristallogènes, le plomb est un métal gris bleuâtre dense et ductile qui blanchit sous l’effet de l’oxyde. En vue d’augmenter l’éclat du verre, ce dernier est additionné par l’oxyde de plomb pour former le cristal. Dans le tableau périodique des éléments, son numéro atomique est égal à 82 du symbole « Pb ».

100_1735Un métal ancien venant de Saturne?

Il fait partie des métaux les plus anciens découverts par l’homme car il est très répandu sur la surface du globe et dans la croûte terrestre. Des vestiges qui datent de la préhistoire ont vérifié l’ancienneté de ce métal.

Malgré la grande malléabilité du plomb, il était moins travaillé durant l’âge de bronze à cause de ses effets toxiques sur l’organisme. En effet, ce métal gris renferme des éléments cancérigènes provoquant certaines maladies et symptômes provoqués par le plomb chez l’homme et les animaux.

L’intoxication aiguë au plomb est appelé saturnisme. Le seuil est actuellement de 100 µg de plomb par litre de sang alors qu’elle était de 400 µg en 1976. Mais de nombreux scientifiques dénotent des effets sur le cerveau bien avant ce seuil, surtout sur les enfants de bas âge et les femmes enceintes.  En effet, le plomb est facteur de débilité mentale et affecte les capacités d’apprentissage chez l’enfant.

L’association du plomb à la planète Saturne relève de la croyance des Alchimistes du Moyen Âge sur le fait qu’il soit le plus archaïque de tous les métaux. Il se présente sous huit formes isotopiques dont quatre sont radioactives.

 

plomb1Un élément culturel

 Le plomb est inscrit dans l’histoire et même dans l’Ancien Testament. Au fil des âges, les peuples du monde entier,  notamment les Egyptiens, les Grecs, les Romains, les Hébreux et les Sumériens, n’ont pas lésiné à l’usité de par sa facilité d’extraction.

Le plomb est même cité dans les écritures cunéiformes sumériennes, il est désigné par le terme «a-gar». Il s’agit de la plus ancienne langue écrite utilisée 3000 années avant JC. Il a été utilisé pour, émailler des céramiques, colorer, sceller des amphores de l’antiquité, lester des hameçons, produire du fards ou du khôl ainsi que des objets utiles de quatre à deux millénaires avant notre ère.

Très utilisé malgré sa toxicité

 La propriété toxique du plomb découle des ses composants, essentiellement les deux sels de plomb nommés arséniate de plomb et chromate de plomb considérés comme responsables carcinogènes.

lead-plomb En utilisant de l’acenate de plomb pour conserver leur vin à Rome, les buveurs ont été victime d’une intoxication. D’autant plus, médecins et mineurs n’ont pas tardé à découvrir la toxicité du métal gris-bleu à la période de l’Antiquité.

En Europe comme aux Etats-Unis, la mise en place de dépistage et de recommandation a été installée en vue d’éradiquer des éventuelles intoxications. En conséquent, il est défendu de confectionner les canalisations en plomb depuis 1995 et la peinture en plomb est formellement interdite en Suisse.

Malgré maintes règlementations dans ces pays développés, la révolution industrielle occasionne des apports massifs de plomb. Les 72% de la consommation de plomb en 2004 étaient destinées à l’automobile, utiliser pour fabriquer les batteries au plomb. Le groupe Mattel a même utilisé cette matière pour construire des jouets en 2007.

Le plomb sur le marché

 Les principales sources de plomb à l’échelle planétaire sont l’Australie, les Etats-Unis, le Canada, l’ex-URSS, le Mexique et le Pérou. Après l’extraction du métal dans les minerais, il est solidifié et coulé afin d’obtenir un plomb affiné en lingot prêt à servir au consommateur ou pour être stocker.

Son usage dans les accumulateurs électriques assure un bond de son cours sur le marché des métaux. Avec un prix de vente strictement cyclique, la tonne affiche 2036 $ la tonne à la Bourse des Métaux de Londres.

Laisser un commentaire