#

Maroc : un sol riche en métaux précieux selon Amara

Le pays des Mille et Une Nuits est une ressource minière d’après le ministre marocain Abdelkader Amara. Dans un archive, le ministre a souligné que : « Le Maroc est un pays de tradition minière dont le sol contient aussi bien le phosphate qu’une panoplie de métaux de base et de métaux précieux ». Autrement dit, le sol marocain renferme une grande variété de métaux et cela ne date pas d’hier.

Maroc a adopté une Nouvelle Stratégie Nationale

5969467-8899347

En 2013, le Maroc a enregistré à lui seul, une production minière de 2.4 millions de tonnes. « Le secteur minier est un maillon essentiel de l’économie nationale grâce à une infrastructure géologique appropriée ayant permis le développement des activités minières dans plusieurs Régions du Royaume » déclare Amara sur la chaîne Al Oula.

Apparemment, le Maroc vient d’adopter une nouvelle Stratégie Nationale pour développer l’exploitation minière. Cette nouvelle donne vise à améliorer la qualité et l’intensité de l’ensemble de ses activités parmi lesquelles, les niveaux de l’exploration, de l’exploitation ainsi que de l’industrialisation.

10% du PIB dédié au secteur minier

6625387-9994446

Selon le ministre, l’étape la plus importante est celle de l’exploration, car elle permet de découvrir de nouveaux gisements et d’augmenter la durée de vie des mines actuelles. Le sol marocain est donc un vaste chantier, car le secteur minier participe au PIB marocain, soit, à hauteur de 10%. Quant à la valeur des exportations nationales, il contribue à hauteur de 30%. Le volume des investissements est évalué à 22.9 milliards de DH. D’ailleurs, ce secteur a permis de créer 40 175 postes d’emploi en Maroc.

Laisser un commentaire

DALI

10 octobre 2014, 12:59

Malheureusement trop de spéculateurs qui ont bcp de permis ou ils n’ont jamais travaillé ça pénalise énormément
le secteur et c’est malheureux, d’où la nécessité de prendre des mesures contre ce fléau grave et dangereux pour le développement du secteur et de notre pays.

Répondre