#

L’aluminium, le métal aux multiples facettes

 L’aluminium est un élément métallique très abondant dans la croute terrestre. C’est un métal particulier dont le coût de production n’est pas élevé.

Très prisé dans la vie quotidienne, les nombreuses propriétés de ce métal représentent un besoin indispensable pour le développement de nombreux domaines d’applications. D’ailleurs, sa polyvalence sous forme pure ou alliée lui confère la référence de produit industriel très important.

 L’histoire de ce métal

billots_aluminium

En 1807, Humphry Davy découvre que la composotion du sodium avec le potassium amenaient à la production de l’alun, en latin alumen. Puis de nombreux autres scientifiques ont découverts à leur tour d’autres moyens.

En 1827, le chimiste allemand Friedrich Whöler a obtenu de la poudre d’’aluminium à partir de l’alumine qui se trouvait dans les terres de Baux-de-Provence.

Et c’est en 1854 que le chimiste français Henri Sainte-Claire Deville a obtenu de l’aluminium pur, qui a ensuite servi d’expérimentations pour diverses recherches.

Aujourd’hui, l’aluminium est présent partout et sous toutes les formes possibles et imaginables. D’ailleurs, c’est le métal le plus utilisé au monde après le fer.

Les caractéristiques de l’aluminium

RTEmagicC_alu_012.jpg

Elément chimique de symbole Al et de numéro atomique 13, l’aluminium est un métal de couleur argentée. Doté d’une grande légèreté, l’aluminium pèse environ le tiers de l’acier. Cette faculté le rend très prisé pour la construction de moyens de transport ferroviaire, maritime et aérien. Ce métal est de nature malléable, mais il est possible d’augmenter sa résistance par des alliages en tout genre.

En effet, il peut être allié à des métaux comme le cuivre, le magnésium, le manganèse, le silicium, le lithium ou le zinc afin d’obtenir une plus grande performance. L’aluminium se distingue également par sa résistance à corrosion du fait de la formation d’une couche compacte naturelle à sa surface. Cet aspect garantit ainsi la durabilité des produits en aluminium. Ce métal constitue également un excellent conducteur que cela soit d’ordre électrique ou thermique.

Pour ce qui est de sa ductilité, l’aluminium est très facile à façonner afin d’obtenir une forme bien précise. Le recyclage de ce métal peut se faire indéfiniment sans que ses propriétés soient perdues. Son principe est de faire fondre les résidus d’aluminium récupérés afin de fabriquer de nouveaux produits en aluminium. Mais ce processus de transformation nécessite évidemment une consommation d’énergie assez élevée.

L’aluminium est de nature oxydable, mais une fine couche d’alumine permet de le rendre imperméable et protège la masse métallique de la corrosion, surtout qu’on l’utilise dans l’agro-alimentaire.

L’aluminium dans la vie quotidienne

alu_-_canette_1_765x570Du fait de son coût de production très élevé durant le XIXe siècle, l’aluminium était qualifié comme un métal semi-précieux dont le prix est comparable à l’argent. Ainsi, il était utilisé  pour la fabrication de bijoux, de pièces d’orfèvrerie ou d’objets religieux.

Actuellement, ce métal est utilisé dans plusieurs secteurs d’activités. Par exemple, les feuilles d’aluminium de 0,018 cm d’épaisseur sont devenues un produit ménager très usité pour la protection de la nourriture et autres produits périssables. L’aluminium sert aussi dans l’industrie agroalimentaire notamment pour la  construction des canettes et boites de conserves.

Il procure  la même force et résistance que l’acier mais avec un matériau trois fois plus léger. Cette aptitude est très utile dans la construction des avions et des automobiles car on y trouve une économie d’énergie. Très important dans le domaine de la construction, l’aluminium est utilisé pour les revêtements extérieurs et les contre-fenêtres.

Comme tous les autres métaux, l’aluminium dispose d’un prix dont le cours, durant le jour du commerce du 26 avril, est de 1453 euros par tonne. Mais ce prix connaît une variation constante en raison de sa qualité et du prix du pétrole.

Laisser un commentaire