#

Métaux précieux, des investissements solides

Début mars, l’Indice des investisseurs en or a bondi vers un pic de deux ans. Il en est de même pour la demande en argent. En fait, l’Indice suit le nombre d’acheteurs et de vendeurs sur Bullion Vault, le numéro un mondial en termes de ventes de métaux précieux en ligne. 55.000 internautes répartis dans 175 pays ont recours à ses services afin d’investir au mieux leurs avoirs en or d’une valeur de 1,3 milliard de dollars, soit, 1,17 milliard d’euros.

En 2014, ces investisseurs ont échangé entre eux, un total de 1,2 milliard de dollars sur la plateforme. De ce fait, l’Indice a bondi de 50,5 à 54,5 en février, car le nombre d’acheteurs a augmenté et le nombre de vendeurs a chuté de deux tiers (en savoir plus). Or, une mesure de 50,0 indique un équilibre parfait entre les acheteurs et les vendeurs net sur le mois.

L’Indice des investisseurs en or et en argent

edf7707a-c293-11dc-8278-6853caa95908

L’investissement en or et argent continue d’être influencé par les risques financiers, notamment des risques provenant des expériences continues des banques centrales sur l’impression des monnaies et les taux d’intérêts négatif. Etant donné que la BCE s’est embarqué dans des achats d’obligations, les utilisateurs de Bullion Vault en zone euro jouissent davantage des flux d’espèces. En outre, il a augmenté de 34% en 2015 par rapport à la même période de l’an passé. Quant à l’indice des investisseurs en argent, il a atteint 548 en février, soit, un pic de quatre mois. Il est vrai qu’en janvier, l’indice a touché un niveau bas de cinq ans l’avant et l’après Nouvel an, tout simplement parce que les acheteurs se sont détournés. Durant ce temps, les vendeurs ont utilisé le pic important des cours afin d’en tirer profit tout en réduisant leur perte occasionnée lors des trois années précédentes. Or, le retournement en février a attiré de nouveaux investisseurs.

Ce regain de sentiment pour l’investissement en or et argent pourrait s’avérer temporaire, cependant, la base n’est pas très basse avec une Indice juste en-dessous de la moyenne mensuelle de l’indice des six derniers mois. En effet, les grands retournements doivent d’abord atteindre des niveaux extrêmes alors que le manque d’intérêt est observé depuis le début de l’année a changé. Les ventes de janvier se sont même évaporées.

Laisser un commentaire