#

Argent, or et platine : les métaux précieux changent de mains

Les métaux précieux majeurs ont tous changé de gestionnaires en un an. Suite à des mouvements similaires dans l’argent et l’or, la propriété intellectuelle des cours du platine et du palladium, incluant les données historiques et la supervision de la fixation des prix étaient transférés à la London Bullion Market Association à compter du 1er décembre.

La fixation des cours des platinoïdes, confiée au LME

safe_image.php

L’association professionnelle du secteur des métaux précieux, a annoncé dans un communiqué, la réforme de la fixation des cours des platinoïdes. La « pression des organes de régulation » et des « problèmes d’infrastructure » sont les raisons principales qui poussent la LBMA à prendre cette décision.

D’ailleurs, ce changement de fixing a été occasionné par une série d’enquêtes sur les acteurs chargés de fixer conjointement les cours des métaux précieux. Il s’agit essentiellement de Goldman Sachs, BASF, HSBC et de la Standard Bank qui sont accusés de manipuler les cours du platine. En conséquence, le LBMA a substitué ces quatre acteurs du marché par le London Metal Exchange depuis le 1er décembre.

Le CME et Reuters assurent le fixing de l’argent

Gold silver bronze-resize-380x300

Ce n’est pas une première sur le marché des métaux précieux. A l’été 2014, ce mouvement s’est opéré sur l’argent la LBMA a remplacé trois banques (Deutsche Bank, HSBC et Scotiabank) par l’opérateur boursier CME Group et le groupe d’information Reuters. Depuis, ce nouveau comité est chargé d’établir le prix de l’argent à Londres.

Le fixing de l’or revient à l’IBA

Auparavant, le fixing du cours de l’or se déroulait deux fois par jour par le biais d’une conférence téléphonique entre quatre banques (Barclays, HSBC, Scotiabank et la Société Générale).

Depuis le début novembre, la LBMA a confié cette tache début novembre à l’Opérateur boursier InterContinental Exchange (ICE), plus précisément à sa branche chargée des indices de références ; l’ICE Benchmark Administration (IBA).

Ces nouveaux gestionnaires ont été sélectionnés à l’issue d’un processus de consultation avec les acteurs du marché des métaux précieux, qui ont débouché sur des appels d’offres.

Laisser un commentaire