#

La voiture électrique est bénéfique pour le marché des métaux

Depuis quelques années, la voiture électrique gagne de plus en plus en reconnaissance et en popularité. La production des modèles a considérablement augmenté, ce qui représente une excellente nouvelle pour le marché des métaux. En effet, le prix de certains minerais s’en trouve considérablement booster. C’est notamment le cas du cobalt, du lithium et du cuivre, dont la demande pourrait bien exploser dans les prochaines années à venir. Détails.

Les cours grimpent en flèche

Batterie Lithium ion

L’essor de la voiture électrique dans plusieurs pays à travers le monde a quelque peu bouleversé les marchés des métaux. Les cours de plusieurs matières premières ont en effet grimpé en flèche. Notamment celui du cobalt qui a considérablement haussé de 80 % depuis le début 2017. Rappelons que le cobalt est un élément essentiel à la fabrication des batteries des véhicules propres. Il en est de même pour lithium, minerai indispensable pour fabriquer les batteries électriques, et dont le prix a doublé depuis début 2016.

Les métaux au cœur des batteries lithium-ion

Les voitures électriques fonctionnent à l’aide d’une batterie spéciale : la batterie lithium-ion. Cette dernière est bien sûr composée de lithium. Le minerai ne représente certes que 3 % de sa composition, mais c’est un élément vraiment très important de la batterie. On retrouve également du nickel et du graphite dans les batteries lithium-ion. Ces deux matériaux représentent une part importante de la batterie et coûtent relativement cher. A noter que le nickel est un minerai particulièrement coûteux.

Une pénurie de métaux dans un futur proche ?

Voiture électrique en charge

Si les cours montent en flèche, des problèmes pourraient se poser au niveau de la production. Les experts sont nombreux à craindre une pénurie des métaux essentiels à la fabrication des batteries de voitures électriques dans les années à venir. Les inquiétudes se portent tout particulièrement sur le lithium dont la demande et l’utilisation ont connu une croissance spectaculaire de 73 % en l’espace de 4 ans, soit entre 2010 et 2014.

En plus du lithium, plusieurs autres métaux essentiels à la fabrication des batteries de véhicules propres pourraient également être menacés : nous avons notamment le cobalt, le nickel, le manganèse et le graphite. Il se trouve que ces minéraux sont plus rares, car leur production est moins massive. A cela s’ajoute le fait que certains sont déjà très utilisés dans d’autres secteurs industriels, comme c’est notamment le cas du nickel et du manganèse. Si une pénurie venait réellement à se produire, les cours pourraient encore augmenter.

Laisser un commentaire