Cours du Rhodium en 2017

Se faisant de plus en plus discret chaque jour, le marché du rhodium est lésé du fait qu’il est le moins connu des platinoïdes. Il est cependant très populaire auprès des firmes automobiles, et cela suffit amplement à dynamiser ce marché.

Une forte implication de banques dans ce marché

s9s

Deux ETF ont été lancés par la Deutsche Bank en 2011, dans le but de booster le marché du rhodium. Il en résultait une hausse du cours, d’une hauteur impressionnante de 20%. Cette augmentation nette du cours a fait la une de tous les journaux spécifiques cette année-là.

Pendant quelques mois, le rhodium est parvenu à se hisser à la tête des métaux rares. Mais le marché du rhodium est plus que volatile, car le cours connaît plus de baisses que de hausse. Les analystes se veulent toutefois optimistes, et prévoient une flambée du cours à la fin de cette année.

Évolution du cours du rhodium

Comme il a été suscité, deux ETF ont été lancés en 2011 et ils sont encore disponibles si vous voulez vous lancer dans ce marché. Si vous préférez les échanges physiques, sachez que vous pouvez acheter des lingots et des pièces de rhodium. Actuellement, l’once du rhodium se négocie entre 1075 et 1125 dollars.

Afin de réussir dans ces investissements, s’informer régulièrement du cours de ce platinoïde relève de l’obligation. Ainsi, vous pourriez déceler le moment propice pour en vendre ou pour en acheter, mais uniquement si vous intervenez sur le marché physique. Si vous préférez les investissements au long terme, il vous est conseillé de bien conserver votre stock.

Zoom sur le marché actuel

Le marché du rhodium est déficitaire, car l’offre ne satisfait plus à la demande. Ce déficit est dû à la reprise des importations de rhodium par des pays comme la Chine. Il faut noter que le rhodium s’amenuise de plus en plus.

La production annuelle de rhodium se chiffre à 751 000 onces, alors que le platine culmine à 6,06 millions d’onces. La production actuelle de palladium elle, vacille à 7,9 millions d’onces. C’est ce faible taux de production qui est l’une des principales causes de la volatilité de ce marché. Il n’est aussi produit que par une poignée de pays, dont l’Afrique du Sud.

Rhodium Plugs

Un marché vraiment très tendu

L’Afrique du Sud, à elle seule, assure  pas moins de 85 % de la production mondiale de rhodium. Les conflits sociaux de 2012 ont provoqué un manque à gagner de 80 000 onces, une perte qui n’a pas encore été comblée depuis.

Cette année, la production a encore été réduite à cause de la hausse du salaire demandée par les miniers d’Afrique du Sud. Les pertes se chiffrent actuellement à 200 000 onces. La fermeture prochaine d’une mine non rentable d’Allemagne entraînera également la perte de 10 000 onces de ce platinoïde.

Faut-il encore compter sur le recyclage ?

l

Il faut noter que le recyclage ne suffira pas à combler tous ces déficits, du moins, pas pour les années à venir. Aujourd’hui, on peut encore compter sur ces recyclages, mais où cela s’arrêtera-t-il ? La liquidation des stocks européens de ces trois dernières années n’a fait que contrebalancer le marché asiatique. Le marché peine à trouver un équilibre, mais les hausses modestes du cours sont très encourageantes.

Rappelons que le rhodium n’est pas une production à part puisqu’il est dérivé de la production de platine. C’est ce qui explique la cherté du coût de sa production car l’usage de la solution de sodium bisulfate est de plus en plus onéreux. Les récents conflits sociaux en Afrique du sud ont envenimé la situation rappelons-le. Il en a résulté une hausse du prix et une envolée des coûts de production.